Skip to main content

Ouvrir une crèche privée n’est autant exigeant que la diriger. C’est donc un projet qui ne demande pas de l’expertise. Pour créer une crèche, vous n’avez de ce fait pas besoin d’un diplôme particulier. Vous devez par ailleurs avoir des informations sur une micro-crèche : les difficultés pour en créer une. Nous vous donnons ici plus de détail sur le profil de celui qui peut créer une crèche privée !

Être détenteur d’une autorisation de création

La crèche étant un établissement qui exerce une activité très sensible, toutes ses activités sont contrôlées.

Pour cela, avant d’ouvrir une micro-crèche, il est obligatoire que vous obteniez un document attestant que vous y êtes apte.

Cette aptitude se justifie par l’autorisation d’ouverture qui vous sera remise par le Président du Conseil de votre Département.

À l’ouverture, le médecin responsable de la protection maternelle et infantile ou une délégation vous rendra visite.

Ceci, pour attester de la fiabilité de votre établissement sur le plan de la sécurité, de l’hygiène et dans un confort stable.

Après cette visite, une décision vous sera envoyée. Ce sera le point de départ des activités de votre crèche si elle est positive.

Avoir effectué les formalités de création de société

Une crèche privée est avant tout une société dirigée par un particulier ou une entreprise. Elle se doit d’avoir une existence juridique. Cela passe par le statut juridique que vous lui donnez.

Votre crèche peut porter les dénominations juridiques suivantes :

  • Société A Responsabilité Limitée (SARL) lorsque vous êtes plusieurs associés pour la création de la crèche ;
  • Entreprise Unipersonnelle A Responsabilité Limitée (EURL) en cas d’une SARL personnelle ;
  • Société par Actions Simplifiée (SAS) lorsque vous êtes une société anonyme financée par des actionnaires ;
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) si vous êtes le seul actionnaire de la SAS…

Après avoir choisi l’identité juridique de votre entreprise, il vous faudra ensuite rédiger les statuts de votre entreprise.

Avant d’obtenir la crédibilité des prochains clients ou des tiers, quelqu’un qui entreprend d’ouvrir une crèche doit remplir ces formalités.

Avoir un budget consistant

Le côté financier est très important pour créer une crèche. Évidemment, il vous faut de l’argent pour construire le site d’implantation de la crèche. Si vous souhaitez louer ou acheter un local pour cela, il vous voudra forcément faire des dépenses.

En plus de cela, il est nécessaire de commencer avec tout projet avec une bonne économie. Les premières dépenses dont l’achat des :

  • jeux ;
  • tapis ;
  • lis ;
  • jouets…

Le budget pour créer une crèche devra aussi couvrir les premiers salaires du personnel. Les frais des formalités judiciaires et administratives seront prélevés du budget. Le budget pour créer une crèche pourra alors coûter environ 60000 euros.

En conclusion, celui qui souhaite créer sa propre crèche associative doit avoir une autorisation de création de crèche. Il doit remplir toutes les formalités administrative et juridique afin d’avoir le statut d’une véritable entreprise. Il lui faut aussi avoir un budget qui lui permette de survivre. Voilà donc les informations sur qui peut construire une crèche privée !

Informations

Laisser un commentaire