Skip to main content

Certains enfants présentent à leur naissance des défauts très délicats, qui méritent des approches conséquentes. Lorsque l’un ou les deux testicules d’un bébé ne descendent pas dans le scrotum par exemple, cela pourrait conduire soit à l’infertilité de l’enfant, soit à d’autres formes de complications inquiétantes. Une intervention chirurgicale peut alors être nécessaire pour ramener le/les testicule(s) dans la bourse. Mais le moment idéal pour recourir à une chirurgie dépend du cas présenté.

Le cas des testicules palpables

Autrefois, les testicules cryptorchides qui peuvent être palpés faisaient appel à un traitement médical par injection d’hormone. Le médecin spécialiste pouvait s’en tenir à l’injection d’HCG, qui est une hormone sexuelle féminine, pour tenter de corriger l’anomalie. Mais cette pratique médicale douloureuse, qui a duré plusieurs années, n’avait d’effet que sur peu de cas.

La chirurgie est donc devenue la voie la plus certaine pour ramener les testicules vagabonds à leur place manquée. Comme dans toutes formes d’intervention chirurgicale, il existe un âge favorable pour recourir à une chirurgie en cas de testicules cryptorchides palpables. Cet âge a évolué au fil du temps, et a beaucoup diminué par rapport au passé.

En effet, l’âge idéal pour être admis à une opération de cryptorchidie était fixé entre six et dix ans. Cette limite prévalait, il y a plus de vingt ans. Les expériences ont introduit une certaine relativité dans la considération sur l’âge à avoir avant de recevoir l’avis favorable des chirurgiens pour une opération de cryptorchidie. L’âge était ainsi passé de six à deux ans.

De nos jours, lorsque le (ou les) testicule(s) est absent dans la bourse mais peut être palpé, le moment idéal pour agir dépend en principe de la position testiculaire. Il n’est donc plus concevable d’attendre un âge prédéfini. Qui plus est, les expériences dans le domaine ont confirmé qu’il n’est pas conseillé d’attendre un âge très avancé avant d’agir.

Toutefois, s’il y a lieu d’attendre, cette attente devrait se limiter à l’espoir (une probabilité) d’une descente spontanée. Mais il faut savoir que cette descente ex nihilo du testicule se situant en dehors de scrotum, ne sera plus possible après l’âge de huit mois. C’est pourquoi les chirurgiens s’accordent à recommander l’opération de l’enfant à l’âge de neuf mois.

Quand envisager une deuxième chirurgie de cryptorchidie ?

Il faut d’abord rappeler qu’une chirurgie de cryptorchidie peut en appeler une autre quelques mois après. Car dans certains cas de testicules palpables, la descente peut s’avérer impossible à l’issue d’une première opération. Les chirurgiens réussissent néanmoins à les ramener en une position intermédiaire, dans l’attente d’une seconde intervention après des mois.

En effet, les suites d’une chirurgie, avec l’adaptation en crèche du bébé, ne devrait pas avoir des complications ultérieures. Après la chirurgie, le bébé peut alors rejoindre son berceau et continuer à jouer. Cependant, le cas des grands enfants (un peu plus âgés) est tout différent. Il peut y avoir, dans leur cas, des résurgences qui nécessiteraient une reprise de la chirurgie.

Les complications chez les grands enfants sont de deux ordres. Primo, le testicule peut remonter hors de la bourse, si la tension sur le pédicule s’avère insuffisante ou si la fixation n’est pas réussie. Secundo, il peut devenir atrophié, peu après l’opération. Cela s’explique souvent par un traumatisme des vaisseaux du testicule au cours de l’action chirurgicale.

Le cas des testicules impalpables

En face d’un testicule impalpable, l’opération chirurgicale ne considère plus beaucoup le critère de l’âge idéal auquel l’intervention serait permise. En effet, lorsqu’à huit mois, le testicule n’est pas descendu du ventre, il ne le fera plus jamais tout seul. Inutile par conséquent, d’espérer sa descente libre ou d’attendre un âge donné pour opérer le bébé.

Une opération en deux moments

Parmi les 6 maladies que peut avoir un bébé, la cryptorchidie de testicule impalpable semble bien plus délicate. Un testicule impalpable est un testicule cryptorchide qu’on ne peut pas sentir. Il n’est pas possible alors de connaître sa position en palpant le bébé. Ce cas est bien délicat et oblige bien souvent les spécialistes à recourir à une intervention en deux temps.

De prime abord, le chirurgien procède à une coelioscopie de l’abdomen. Cela mène d’abord à une constatation, au moyen d’une caméra et de quelques petits points d’entrée (environ 3 à 10 millimètres). Il pourra ainsi mieux choisir et bien préparer son intervention chirurgicale en fonction du cas détecté par la coelioscopie.

Informations

Laisser un commentaire