Skip to main content

Les enfants en particulier les bébés sont très fragiles. Cela explique le fait qu’ils tombent souvent malade. En réalité, leur système immunitaire n’est pas assez solide pour tenir face aux différentes attaques venant de l’extérieur. Cette situation est source d’inquiétude pour les parents.

Vu que prévenir vaut mieux que guérir, voici le point sur les maladies courantes que peut avoir votre bébé. Reflux, rhinopharyngite ou encore bronchiolite, la liste est longue. En voici 6 qui sont fréquents.

La rhinopharyngite

Un motif de consultation répété chez les bébés, la rhinopharyngite est une maladie due au fait que les bébés possèdent un système immunitaire fragile. En effet, lorsque les bouts de chou entrent régulièrement en contact avec les adultes, ceux-ci leur transmettent des gènes pathogènes.

Cependant, le cas le plus fréquent souvent observé est le rhume et c’est justement le contexte dans lequel nous sommes actuellement. Car cette infection de façon spécifique, engendre chez les bébés une rhinopharyngite. Toutefois, cela permettra à votre bébé de gagner en immunité. C’est-à-dire qu’il développera son immunité. Ce n’est pas facile certes, mais souffler que votre bout de chou fasse 2, 3 voire 4 rhinopharyngites en hiver afin d’être plus résistant.

Comme le montre l’actualité de la santé du bébé, la rhinopharyngite est une infection virale du nez et de la gorge. Pour le reconnaître, c’est très simple. En observant minutieusement votre bébé, vous remarquerez un changement, soit un nez qui coule, soit un nez bouché. Cela est parfois accompagné d’une toux et d’une légère fièvre.

Voici une astuce pour confirmer et mesurer le niveau de gravité de la rhinopharyngite. Dans le cas où votre bébé tousse en position allongée, cela est dû aux sécrétions nasales. Toutefois, si votre bébé tousse en permanence, c’est que cela provient nécessairement des bronches. Dans ce cas précis, il est recommandé de prendre l’avis d’un pédiatre.

Le reflux gastro-oesophagien (RGO)

Peu importe le mode d’alimentation des bébés, les troubles digestifs sont souvent observés. Cela est quelquefois en lien avec un RGO. C’est en effet une remontée d’acide de l’estomac vers l’oesophage. Cela engendre souvent des douleurs particulières. Cependant, il peut arriver que cela s’accompagne de régurgitations.

Toutefois, il faut noter que la régurgitation n’est pas tout à fait systématique. Il ne faudrait donc pas prendre le fait que le bébé recrache un peu de lait pour de la RGO. Reconnaître le RGO, ce n’est pas si complexe. En réalité, il est douloureux, c’est un mal qui provoque chez le bébé des pleurs répétés et réguliers.

Il faudra cependant reconnaître ces types de pleurs. Avec juste un peu d’attention, vous pourrez le remarquer. C’est un type de pleurs qui se distingue clairement des types de pleurs ayant rapport à la faim, la fatigue, la peur. Pour ce faire, il faudra pendant que votre bébé pleure, le prendre dans vos bras pour ensuite observer sa réaction.

Si dans le contexte, il s’arrête de pleurer, ce n’est pas de la RGO. Cependant, s’il continue, peu importe ce que vous faites pour le calmer, il vaudrait mieux consulter.

Érythème infectieux

Encore appelé 5ème maladie, l’érythème infectieux est une infection virale. Il est en réalité plus observé pendant une période partant du printemps pour le début de l’été. C’est une affection très habituelle chez les enfants et se présente le plus souvent sans gravité, il est possible qu’elle passe sans que vous ne vous en rendiez compte.

Elle se manifeste par une éruption de plaques rouges. Cela débute généralement sur les pommettes pour ensuite s’élargir aux bras, et même aux cuisses. Les manifestations cutanées de cette affection demeurent parfois visibles sur le corps du bébé pendant une à trois semaines.

Cependant, ces signes cutanés peuvent s’accompagner de fièvre qui peut frôler les 39 °C. Aussi, des maux de tête et quelques fois de ventre peuvent être observés. Un autre des symptômes est que cette maladie peut porter atteinte à des voies respiratoires supérieures comme le nez, le larynx, la bouche, et même le pharynx.

Vu cet état de choses, vous vous posez sûrement la question : comment soigner un érythème infectieux ? Pour soigner l’érythème infectieux, il n’existe aucun traitement connu. Cependant, contre l’hyperthermie observée lors de la manifestation de cette affection, il est possible d’utiliser des antipyrétiques. Toutefois, il est très réfléchi de se laver correctement les mains, et ce, régulièrement afin de limiter la transmission.

La bronchiolite

Les épidémies de bronchiolite s’observent chaque hiver. En effet, cette maladie est très contagieuse. C’est une affection respiratoire qui entraîne une inflammation des bronches. Elle se manifeste souvent en commençant par un rhume banal de 2 ou 3 jours maximum.

Noter qu’ensuite, on observe la manifestation d’une toux persistante. Cela trouble la respiration de votre bébé et engendre non seulement des sifflements, mais aussi des ronflements. Votre bébé peut, suite à la situation, présenter une respiration rapide ou difficile.

Parfois, tous ces symptômes peuvent aussi s’accompagner de difficultés alimentaires ou d’un sommeil très troublé. Il ne faut pas prendre cette maladie à la légère et consulter rapidement un pédiatre.

La roséole

Encore appelée exanthème, la roséole est une maladie contagieuse causée par un virus classé dans le groupe de l’herpès humain. Généralement sans danger, les complications sont très rares. Aussi, un enfant qui en a déjà souffert devient automatiquement immunisé contre ce mal, et ce, à vie. Mais comment un bébé attrape la roseole ? Il est tout à fait normal de se poser cette question.

En réalité, cette maladie peut être transmise à un bébé par l’air qui par exemple peut transporter les gouttelettes répandues par la toux et les éternuements d’une personne déjà atteinte. Aussi, cette maladie peut être transmise au bébé par la salive.

Comment le soigner ? Cette maladie ne nécessite aucun traitement, aucun vaccin. Le traitement qui existe consiste à soigner uniquement la fièvre. Inutile de donner des antibiotiques à votre bout de chou, car cette maladie n’est pas d’origine bactérienne, elle est plutôt causée par un virus.

Toutefois, lorsque la fièvre chute et dans le même temps, on note une apparition des éruptions cutanées, l’enfant n’est plus contagieux. En effet, la roséole est tout à fait guérie et quant aux éruptions cutanées, elles ne nécessitent aucun traitement.

La grippe

Il est inutile de rappeler qu’une épidémie de grippe s’observe tous les hivers. En effet, les périodes de basse température sont les moments propices pour son apparition. C’est en fait une infection virale qui dans son action peut engendrer différents types de virus grippaux. C’est ce qui explique justement le fait qu’un être humain peut souffrir de plusieurs grippes dans sa vie.

Chez les nourrissons, la grippe occasionne de façon générale une fièvre importante de 39°C ou plus de 40°C. Cette fièvre ne peut passer inaperçue, il faudra très rapidement consulter quand elle se manifeste. Toutefois, il peut arriver que cette fièvre soit la manifestation d’une maladie plus grave comme : une infection pulmonaire ou la méningite et bien d’autres.

Voilà les différentes maladies que peut avoir un enfant. Il arrive que certains symptômes prêtent à confusion que d’autres, le plus important est de faire plus attention à votre enfant et de consulter dès que vous remarquez des réactions inexpliquées. Toutefois, noter qu’un allaitement maternel prolongé aide beaucoup dans la prévention de la majorité des maladies infectieuses.

Informations

Laisser un commentaire