Skip to main content

Pour répondre à leurs obligations professionnelles, nombre de parents laissent leurs bébés dans une crèche. Un endroit tout nouveau que l’enfant peut ne pas apprécier tout de suite pour diverses raisons. Il peut s’agir de l’éloignement de sa figure d’attachement primaire ou du comportement de l’un de ses pairs. Les causes pour lesquelles un bébé pourrait, au début, avoir d’aversion pour un établissement d’accueil sont assez. Mais est-ce pour autant qu’il faut laisser de côté son travail et s’occuper soi-même de son enfant ? Certainement pas ! Il faut juste l’habituer à son nouveau cadre de vie. Comment pouvez-vous y prendre alors ? C’est l’occasion de le découvrir !

Prédisposer le bébé à une séparation

Si vous vous intéressez à l’adaptation en crèche d’un bébé, retenez qu’elle sera, non pas un événement brusque, mais toute une suite d’étapes. Pour que l’enfant soit habitué à son établissement d’accueil, il faudra en amont le prédisposer pour.

En tant que parent et potentiellement sa figure d’attachement primaire, vous devez rester à ses côtés le plus possible. C’est simple, vous prendrez une semaine durant laquelle, vous passerez des moments de détente, de jeux et de communication avec lui. Si à la première séance la durée passée est de 1 h 30, vous l’augmenterez de façon progressive pendant les autres jours.

N’oubliez pas d’aller, en compagnie de votre bébé dans la crèche pour des visites. Ces dernières lui permettront de découvrir sa prochaine destination même s’il n’en a forcément pas conscience, de savoir ceux qui y sont, ce qu’ils font et mangent. L’idéal serait de multiplier les sorties du genre 3 ou 4 fois avant sa rentrée en crèche.

Donner à la crèche les habitudes et comportements de l’enfant

Faites part des caractères de votre enfant au responsable de l’établissement ou à la personne chargée de sa garde. C’est une étape très importante. Pour qu’il soit habitué à la crèche, ses habitudes et comportements doivent être connus. Le personnel de la crèche doit par exemple savoir :

  • L’heure à laquelle l’enfant a l’habitude de faire sa sieste,
  • Son jeu préféré
  • Les signes qui montrent qu’il est fatigué ou qu’il a besoin de nouveaux vêtements
  • Son alimentation

N’ayant alors pas la possibilité de s’exprimer en langue et de dire ce qu’il est ou ce qu’il aime, ce sera à vous de le faire. Rassurez-vous, il se n’agira pas de faire un long descriptif de votre enfant ! Vous n’aurez qu’à remplir un formulaire qui vous sera présenté par la crèche.

Confier le bébé avec douceur

Comment rassurer un enfant à la crèche ? Si vous vous êtes déjà posé cette question, retenez qu’il faut juste que la séparation ne soit pas brusque. Elle doit se faire en douceur. Pour ce faire, chaque matin que vous serez sur le point de le laisser aux mains des professionnels, vouspasserez avec lui, un petit temps. Un quart d’heure ou plus selon son humeur.

Montrez-lui durant cette durée la beauté de son nouvel environnement et faites-lui ressentir la bonne ambiance qui y règne. Il s’agit en quelque sorte d’un rituel qu’il faudra répéter sur deux semaines ou plus. Tout dépendra de son habitude.

Pourquoi un bébé pleure à la crèche ? Vous devez savoir les raisons pour lesquelles un bout de chou peut fondre en larme. Cela vous permettra de ne pas confondre les pleurs normaux ou les coliques à un refus de rester avec des personnes autres que vous.

Pour habituer son bébé à la crèche, il y a des exigences à respecter aussi bien en amont qu’en aval. Pour qu’une séparation soit réussie, elle doit se préparer avec douceur et de façon méthodique. Suivez donc ces 3 recommandations pour adapter votre enfant à son établissement d’accueil sans complication.

Informations

Laisser un commentaire