Skip to main content

Prendre soin d’un enfant n’est pas une tâche reluisante. C’est une grande responsabilité qui implique que l’on veille, non seulement à sa bonne alimentation, mais aussi à ce qu’il ait une santé robuste. À cet effet, il n’est pas toujours facile de savoir si le bébé a faim, ou s’il a plutôt mal au ventre. Par conséquent, il est important de trouver des astuces pour distinguer ses maux de la faim. Découvrez plus d’informations à ce propos.

Les signes indicateurs de la faim

L’adaptation en crèche d’un bébé ne se fait pas toujours vite. Pour savoir si votre bébé a faim, il existe plusieurs signes auxquels vous devez prêter attention. Ces derniers ont pour la majorité trait avec des gestes du visage, et même du corps.

Les pleurs

Comme vous l’avez sans doute pensé, lorsqu’un bébé pleure, il est fort probable qu’il soit en train de manifester son besoin de nourriture. Les pleurs aident le bébé à exprimer qu’il a longtemps attendu. Vous devez dans ce cas, prendre votre bébé et l’apaiser avant de le nourrir. Cette étape est très importante car, s’il n’est pas calme, il risque d’avaler de travers.

Les succions

En marge des pleurs, votre bébé peut manifester sa faim par des succions répétitives. En effet, à force de rester en manque de nourriture, il trouvera un réconfort temporaire dans ses doigts. Par conséquent, il s’attelera à les sucer autant qu’il peut. Toutefois, au bout d’un moment, il sentira encore plus la faim ce qui le poussera à arrêter l’activité et à reprendre les pleurs.

L’agitation

Un autre signe à ne pas négliger est l’agitation. Si votre enfant a faim, il ne s’aurait la dissimuler. Par conséquent, s’il était tranquille, votre bébé deviendra tout d’un coup agité. Il bougera ses bras et ses jambes dans tous les sens.

Les mouvements des paupières

Lorsqu’il a faim, votre petit protégé fera des mouvements de paupières. Ces derniers sont très rapides et sont plus perceptibles pendant qu’il pleure. De même, le rythme de sa respiration changera. Ce dernier augmentera en un laps de temps.

Les signes indicateurs d’un mal de ventre

Il est indispensable de savoir reconnaître les colliques chez le bébé. De fait, dans un cas où votre bébé a mal au ventre, vous pouvez confondre ses pleurs à celles indiquant la faim. Toutefois, avec un peu plus d’attention, vous pouvez reconnaître les signes de douleur chez votre petit ange.

Des pleurs sans fin

Lorsque votre bébé souffre de coliques, il ne pleurera pas de la même manière que dans le cas de la faim. En effet, vous remarquerez que ses cris n’ont pas de cesse. Au contraire, ils ne feront qu’augmenter. Par ailleurs, lorsque le mal s’amplifiera, ses cris en feront de même. Vous constaterez aussi qu’en dépit de votre apaisement, il reprend après quelques secondes de silence.

Le ventre dur

Lorsque votre bébé a le ventre dur, il peut s’agir d’un mal de ventre. Ce dernier peut être lié à une simple indigestion ou à la constipation. Pour bien déceler ce mal, palpez le ventre du nourrisson et observez sa mine pendant que vous le faîtes. Dans ce cas, cherchez à soulager les constipations chez le nourrisson. Si elles sont répétitives, consultez un médecin pour trouver une solution rapide.

Une fièvre

Lorsqu’il a mal au ventre, il est fort probable que votre bébé fasse de la fièvre. En effet, il s’agit d’une conséquence logique s’il a beaucoup pleuré. Dans une pareille situation, il vous faudra un guide : comment faire baisser la fièvre rapidement d’un bébé. Si vos astuces pour réussir cette tâche ne marchent pas, rendez-vous dans un centre médical pour recevoir les soins adéquats.

La diarrhée

Si votre enfant fait la diarrhée, il est aussi possible qu’il ait mal au ventre. Mais dans ce cas, le mal peut être dû à son alimentation. Vérifiez aussi si le bébé se tord souvent de douleurs, juste après les repas. Cette astuce vous permettra de localiser avec facilité, l’origine du mal afin de songer à y appliquer les remèdes adéquats.

Ainsi, pour savoir si un bébé a faim ou s’il a mal au ventre, il existe plusieurs signes à surveiller. Même si ces derniers sont multiples, ils sont en général identiques d’un enfant à un autre.

Informations

Laisser un commentaire