Skip to main content

Êtes-vous nourrice ? Ou votre enfant est-il sevré récemment ? Dans tous les cas, l’une des meilleures choses qui peuvent aider votre bébé garçon ou votre bébé fille dans son développement est l’activité ou le jeu d’éveil. Il en existe de différents types. Chacun de ces exercices a pour principal rôle de stimuler l’enfant et de lui donner un coup de pouce dans l’amélioration de sa logique et de ses capacités de réflexion, tout en constituant une vraie source de divertissement. Quels sont les apports de ces activités et pourquoi réaliser des exercices créatifs avec les bébés ? Comment suivre l’enfant pendant les moments de pratique d’éveil et quelles activités privilégier pour le bon développement de son petit ou de sa petite ? Voilà tant d’interrogations auxquelles cet article vous propose de découvrir des réponses.

Qu’est-ce qu’une activité d’éveil ?

Il vous arrive de vous poser la question de savoir qu’est-ce qu’une activité d’éveil ? De façon générale, une activité d’éveil est un exercice qui cible l’évolution d’un enfant sur le plan intellectuel afin de le préparer à mieux recevoir les enseignements futurs. Il s’agit en l’occurrence des apprentissages du cours préparatoire qui intègrent à la fois la lecture et les mathématiques et ceux de la connaissance de soi. Ceci amène à comprendre l’activité d’éveil sur trois grands volets.

Volet de la prélecture

Sur le plan de la prélecture, les activités d’éveil constituent un ensemble de tâches d’instruction sur les sens et la perception pour identifier les formes, les couleurs et même les signes afin d’en faire la lecture. Elles représentent à ce niveau une éducation approfondie de l’enseignement sensori-moteur, de l’enseignement perceptif et sensoriel et de l’initiation au langage.

Volet des mathématiques

Concernant le volet des mathématiques, les activités d’éveil sont des occupations menées pendant la période préscolaire. Pendant ce moment, les parents ou les enseignants présentent diverses situations qui déclenchent chez l’enfant l’adoption d’un raisonnement logique et de déduction en se basant sur des hypothèses. L’avantage à ce niveau est de conduire l’enfant vers une attitude de réflexion et une forme primitive de conceptualisation en se basant sur ses propres expériences et connaissances.

Volet sensori-perceptif

Sur les plans perceptifs et sensoriels, les activités d’éveil sont des exercices qui participent au développement de la curiosité chez un enfant. Elles favorisent également la stimulation de son attention ainsi que sa mémoire et sa faculté d’observation. Ces tâches lui permettent d’affiner les perceptions et de les interpréter dans un langage correct et bien compris.

Quels sont les apports des activités d’éveil ?

Les apports des activités d’éveil aux bébés sont nombreux. Qu’il s’agisse de la communication ou de la valorisation des actes qu’ils posent, les contributions de ces exercices couvrent plusieurs domaines de leurs enfances. Ceci est pareil pour tous les autres facteurs nécessaires au bon développement et à l’autonomisation de ces derniers.

La découverte de l’alimentation

Les activités d’éveil permettent aux enfants de découvrir les différentes saveurs et les goûts existants. Ces tâches leur apportent en réalité des substances nécessaires pour améliorer leur perception gustative. Grâce à cela, il est facile pour les bébés de reconnaître juste en goûtant la saveur amère ou acide d’un aliment ; ceci est pareil pour la flaveur aigre, sucrée ou encore salée de la denrée.

Elles favorisent par la même occasion la découverte des textures. En effet, avec des exercices de dégustation, un enfant est capable de concéder à un aliment, une texture lisse, piquante ou douce. Il en est de même pour les aspects croustillants, gras et plusieurs autres.

L’avantage qu’offrent ces tâches est l’apprentissage du non et la construction de l’individualité. Ceci s’explique par le fait que le bébé garçon ou le bébé fille aura tendance à refuser plus tard les aliments qu’il juge insupportables à lui comme les repas pimentés et les denrées amères. Ce faisant, il crée dans son monde un ensemble de produits alimentaires à ne pas consommer et s’individualise progressivement jusqu’à l’âge adulte.

La découverte de la liberté

Les activités d’éveil permettent aux enfants de découvrir la liberté. En réalité, par ces occupations le bébé se retrouve dans des situations dans lesquelles il doit se mouvoir ou se séparer de sa maman. Quelques fois il décidera de faire des choses par lui-même et de refuser toute aide venant de ses parents ou d’un proche.

Les exercices d’éveil apportent dans ces cas aux enfants, des aptitudes et des solutions individuelles pour qu’ils se défendent mieux en l’absence de leurs parents. Ils acquièrent de ce fait une autonomisation pour passer des moments seuls avec leurs amis et camarades de classe.

La socialisation

Sur le plan de la socialisation, les activités d’éveil permettent aux enfants de recevoir une éducation sur le plaisir et le déplaisir. Elles amènent les enfants à faire la découverte qu’il existe des espaces d’accès permis et des zones de fréquentation défendues. Ceci est pareil pour les lieux de travail et ceux de repos.

Les bébés apprennent donc qu’il existe des règles dans la société et qu’il faut obligatoirement les respecter. C’est en obéissant à ces règles qu’ils se socialisent et apprennent de nouvelles choses en grandissant.

L’apprentissage du langage

Le moment de l’apprentissage du langage est une période très importante dans la vie de tout enfant. Il s’agit de l’occasion au cours de laquelle ce dernier reçoit l’enseignement des signes et des mots et des expressions pouvant lui permettre de transmettre ses intentions, ses volontés et même ses points de vue. C’est la raison pour laquelle aucune de ses activités d’éveil qui concourent au développement des bébés sur ce plan ne doit être négligée.

Les exercices d’éveil apportent aux enfants les facteurs du langage qui permettent à ces derniers de pouvoir communiquer aisément et d’avoir le plaisir de discuter avec les parents. C’est le fait d’écouter et de se faire écouter qui détermine la réussite des autres types d’éducation.

Pourquoi faire des activités créatives avec les bébés ?

Tout nouveau-né est doté naturellement d’une grande capacité de créativité. Cependant, cette dernière est en perpétuelle perdition à cause des nouvelles technologies comme les téléphones portables et les jeux vidéo qui rendent la vie de plus en plus facile aux enfants. Néanmoins, les activités créatives sont importantes pour le bon développement des bébés et leur procurent de nombreux bénéfices.

La culture de la créativité

Même si l’enfant naît créatif, il est important de cultiver cette capacité de création au quotidien. C’est à juste titre dans ce cadre qu’interviennent les activités d’éveil. Ces occupations permettront sans doute à l’enfant d’améliorer et d’optimiser son imagination.

En effet, en développant son imagination, le bébé garçon ou le bébé fille trouve de l’intérêt et de l’épanouissement. Il conçoit de ses propres mains et approuve ; ce qui lui procure une sensation d’accomplissement et de liberté. Ceci l’amène à créer ses propres expériences et à faire des essais et des tests pour développer son plein potentiel.

La facilitation des apprentissages

De façon naturelle, tout enfant est curieux et a une envie normale d’apprendre. Ce désir est intense lorsqu’il s’agit d’un apprentissage à travers un divertissement. De ce fait, remplacer l’éducation dans son style dur et direct par des activités ou des jeux de créativités augmentera à coup sûr la performance de l’enfant à cerner ce qu’il apprend.

En effet, tout part de la volonté. Le principal but est de le rendre acteur de ce qu’il y a à faire afin qu’il se sente impliqué et susceptible de gagner quelque chose. Il peut s’agir par exemple d’une progression ou d’une récompense de réussite dans un jeu, d’un cadeau de la part d’un ou des parents ou bien d’autres éléments.

Le développement et l’élargissement de la vision du monde

La réalisation des exercices de création avec un bébé vise à aider ce dernier dans le développement de sa logique et l’amélioration de sa conception des choses. Il élargit donc de façon directe ou indirecte sa vision du monde et sa curiosité naturelle.

À titre explicatif, l’enfant fait des observations, des essais et des tests. Grâce aux remarques qu’il fait et aux résultats qu’il trouve, il relie les connaissances entre elles et tire des conclusions qui vont constituer sa perception du monde. Ce processus est rapide et facile puisqu’il découle d’une expérience personnelle : celle de l’enfant.

L’adaptation et la recherche des solutions

Faire des expérimentations, réaliser une action et en accomplir une autre, regarder de façon attentive et chercher à faire sont autant de belles choses qui aident l’enfant à innover et à s’adapter. Dans la majorité des cas, cette manière de faire conduit l’enfant à trouver des solutions ou des alternatives de résolutions devant certains problèmes même si ces dernières ne sont pas idéales. C’est d’ailleurs la détermination à s’offrir des moyens pour résoudre les difficultés qui lui permet d’improviser.

Comment accompagner l’enfant pendant les activités d’éveil ?

De façon habituelle, les challenges physiques nous poussent à prendre des décisions et ensuite à nous engager dans des solutions de risque. C’est aussi le cas chez les petits enfants qu’ils soient garçons ou filles. On peut donc comprendre que prendre un risque ne signifie pas la même chose que vouloir entreprendre une solution dangereuse.

Cet état de choses offre la possibilité aux parents d’inciter leur bébé à réaliser des mouvements et à jouer sans l’imposition de leurs multiples restrictions. La responsabilité de ces derniers est plutôt de définir l’équilibre entre le périmètre de jeu réservé à l’enfant et le degré de risque. À ce titre, il est important d’avoir en idée un certain nombre de choses.

La distinction entre la prise de risque et le danger

Les parents doivent savoir que la prise de risque est un facteur qui amène l’enfant à développer son espérance en lui et satisfait une démarche jugée au préalable utile d’adopter, quelles que soient ses implications. Quant au danger, il touche les aspects relatifs à la sécurité de l’enfant sur le plan aussi bien physique qu’affectif.

La liberté de l’enfant et l’intervention en cas de nécessité

La meilleure façon d’accompagner un bébé pendant les activités d’éveil est de laisser avec lui des jeux ou des exercices de défis convenables à un enfant de son âge et de sa taille. Ceci doit être accompagné d’une observation et de l’accord d’une attention minutieuse pour pouvoir intervenir au bon moment en cas de besoin ou de nécessité. Dans le cas de la traversée d’une route par exemple, les parents doivent vite intervenir pour prévenir le danger.

Quelles activités d’éveil privilégier pour l’éveil de bébé ?

Les activités possibles en crèche qui permettent au bébé d’atteindre son autonomie en tant qu’enfant sont nombreuses.

Le tapis d’éveil

Constitués d’une multitude d’éléments qui excitent et dynamisent la curiosité de l’enfant, les tapis d’éveil participent de façon générale au développement de la motricité de ce dernier. Les objets peuvent être des jouets accrochés à des arches de la moquette, des accessoires qui font du bruit d’animation, un miroir, un anneau de dentition ou bien d’autres choses. Cette diversité d’éléments épargne dans la plupart des cas le bébé des situations de lassitude.

À son niveau, la volonté d’attraper ou de toucher ce qui lui plait va amener le petit bonhomme ou la fillette à bouger ses membres et sa tête. Ceci lui permet d’une façon ou d’une autre de bien se développer et d’acquérir de la motricité.

Le déplacement vers tout lieu

Les activités manuelles en crèche intègrent aussi le déplacement vers tout lieu. En effet, dès la période d’enfance, rien n’est plus intéressant pour le bébé que d’observer ce qui se passe à ses côtés. À cet effet, l’idéal est de le porter dans un foulard de portage ou dans un transat pour réaliser ses différentes courses et ses activités tout en lui parlant de ce que l’on fait.

La musique

La musique constitue un important moyen de divertir un bébé tout en contribuant à son éveil. Cette activité peut être adoptée de plusieurs manières. Il s’agit entre autres de la simple écoute, du chant et des concerts.

La première consiste à diffuser des musiques ou des mélodies qu’on avait l’habitude de jouer à l’enfant pendant qu’il était encore dans le ventre de sa mère. Il s’agit de la première étape du processus de cette activité d’éveil. Elle peut être réalisée avant que le bébé ne s’endorme, à son réveil ou pendant une période de divertissement sur la moquette d’éveil.

En ce qui concerne le chant, elle se résout au simple fait de fredonner des comptines à l’enfant depuis son petit âge afin de le consoler, de le calmer ou quelques fois de le bercer. L’avantage de ces chansons enfantines est de permettre au bébé d’essayer de répéter ce qu’il entend et de l’aider à réaliser des activités à titre de reproduction. Il peut s’agir du divertissement avec les marionnettes, les exercices de danse ou encore de mime.

Informations

Laisser un commentaire